retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB, 2013 - 2018

Paul Cottet-Dumoulin

MÀJ 19-05-2022

Peut- être sur terre/ Peut-être dans le futur, 2018

Installation sonore, deux colonnes en polystirène extrudé, taille 250x60 cm chacunes, enduit, fer à beton, deux enceintes portatives, texte sonore, durée: 6min24.

Crédit photo: Paul De Lanzac

Peut-être sur terre/peut-être dans le futur, évoque un futur anticipé entre réalité, anticipation scientifique et fiction, basé sur deux théories, l’une amenant l’effondrement de la société telle que nous la connaissons(1). La seconde porte la pensée de l’arrivée imminente des intélligences artificielles dans notre quotidien(2). Ces pensées, bien qu’éloignées, se rejoignent sous une date: 2030. A partir de cette date se lie un futur prédictif raconté par un espace de vie déterioré qui essaie de comprendre pourquoi il a été laissé à l’abandon. Entre suggestion de l’effondrement1 et science sociale liée aux nouvelles technologies, ici se créee une apophénie cathartique.

1: théorie portée par Comment tout peut s’effondrer, Pablo Servigne et Raphael stevens, 2015/ Le problème de la collapsologie, Nicolas Casaux, partage-le.com
2:théorie portée par les conférences des penseurs et entrepreneurs Laurent Alexandre, Idriss Aberkhann, Elon Musk