retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2016

Morgane Besnard

MÀJ 21-03-2014

«Les briques d'Epidaure», 2014

Installation-sculpture et vidéo-projections, en collaboration avec Marie L'Hours

Il y a un an, j’invitais Marie à créer un espace de projection vidéo qui serait une sculpture à part entière. Je lui proposais aussi d’imaginer une autre sculpture, une sculpture pour le film que j’aimerais projeter dans l’espace-sculpture qu’elle concevrait au préalable. Marie écrivit, entourées de ses écrivains. Et de ces mots, s’ébaucha les contours de notre projet.

Pour notre installation, elle pensa au papier et au gigantisme des théâtres antiques. En plâtre, elle imagina des briques. Plus sculptures multipliées que briques, elles étaient des modules à agencer, avec lesquels “nos constructeurs”, les acteurs du film, s’amuseraient à concevoir une série de sculptures éphémères, un après-midi d’hiver sous l’oeil documentaire de ma caméra et de mon appareil photo. Je filmais alors l’apparition de sculptures spontanées dans le paysage, et leurs mutations au fil de l’imagination et des manipulations des acteurs. Je photographiais les résultats des multiples combinaisons, pour pouvoir plus tard confronter aux mouvements des images vidéos, la fixité des photographies obtenues et leur capacité à faire image à partir d’objets en volume, tels des dessins du réel.

Les Briques d’Epidaure questionne alors la sculpture en tant qu’image, celle qui part de l’imagination ou même du dessin du sculpteur et peut se retrouver une fois construite, filmée, aplanie par l’image et comme rendue à son dessin premier.

Les Briques d’Epidaure questionne alors l’image, celle qui aplatit le réel en tournant autour, et qui peut, une fois remodelée, montée, découpée, être mise en volume à sa projection, être sculptée par le monde matériel qui la reçoit.