retour à l'accueil

Un projet mené par Documents d'Artistes Bretagne & l'École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne, Brest - Lorient - Quimper - Rennes.

Documentation
d'artistes diplômés de l'EESAB.
2009 - 2015

icon favori+ 0

François Feutrie

MÀJ 05-10-2017

filtres

  • thématiques
    • abstraction
    • appropriation
    • archive
    • contexte
    • écologie
    • espace
    • langage
    • médias
    • mémoire
    • paysage
    • représentation
    • temps
    • territoire
  • médiums
    • design graphique
    • dessin
    • édition, impression
    • film, vidéo
    • installation
    • musique, son
    • peinture
    • photographie
    • sculpture
    • espace public

N°8. Refugio Urbano, 2011

220 branches d'eucalyptus, 3 bobines de corde de jute, 5 x 18 x 6 m, Arequipa, Pérou, mai 2011.

Refugio Urbano (Abri urbain) est la construction d’un abri urbain sur le toit du Complejo Cultural Chávez de la Rosa (rattaché à la Universidad Nacional de San Agustín), dans le centre-ville de la deuxième plus grande ville du Pérou, Arequipa.
Cette installation réalisée avec 220 grandes branches d’eucalyptus liées par de la corde naturelle de jute — l’eucalyptus est utilisé localement pour réaliser la charpente des toits des maisons de cette région et des abris pour se protéger du soleil sur les terrasses-toits des habitations — propose une forme globale brute à géométrie complexe basée sur le triangle ; qui pourrait rappeler généralement la forme des toits en France.
Paradoxalement à cette précédente idée, la grande majorité des toits arequipeños sont plats et servent pour beaucoup de terrasses pour faire sécher son linge, vu l’ensoleillement presque annuel dans cette région désertique du Pérou. Refugio Urbano par sa forme, les matériaux utilisés dans sa construction et le sens qui s’en dégage, contraste avec le paysage environnant de la forme arrondie des arches des architectures coloniales (la cathédrale et les vieilles bâtisses) autour réalisées en sillar blanc (pierre volcanique). Trois grandes avancées triangulaires permettent d’observer trois points culminants de la ville : un panorama sur le volcan Misti, un panorama sur la cathédrale et un panorama sur la place des Armes.
Ainsi, entourée des architectures espagnoles réalisées entre le XVIe et le XVIIIe siècle, l’installation Refugio Urbano s’impose dans le paysage local, à la fois comme un abri haut-perché dominant la ville et un refuge naturel intégrée en son sein.

Plus d'infos & d'images sur le site internet dédié au projet: www.cabanes-et-paysages-ambulants.com.