retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2015

Valentin Ferré

YAHIDKA, 2014

Application sonore géolocalisée.
Ce projet a été conçu dans le cadre de la résidence de Capucine Vever à la Maison des Arts de Malakoff de mars à juillet 2014.
Il a été pensé conjointement pour le territoire de la ville de Malakoff et celui du XIXe arrondissement de Paris.
Ce projet reçoit la participation de la Maison des Arts de Malakoff, de la Biennale de Belleville et du DICRéAM.
La résidence à la Maison des Arts de Malakoff est soutenue par la DRAC Île-de-France.

Yet another hole I didn't know about /// À la Conquête de la Nouvelle Californie est une déambulation urbaine conçue par Capucine Vever avec laquelle j'ai collaborée sur la conception sonore. L'œuvre s'adresse à un auditeur-marcheur, elle consiste en l'écoute épisodique de créations sonores immersives se déclenchant en fonction de sa position géographique. Cette ballade plonge le promeneur dans un voyage imaginaire menant à certaines anciennes carrières des territoires de la ville de Malakoff et du XIXe arrondissement de Paris. Ces dernières sont représentées par les zones blanches sur la carte. Cette expérience, pensée comme une marche verticale, conduit le promeneur dans un voyage par procuration donné au travers de la voix d'un narrateur, de compositions sonores, d'un plan cadastral, qui précise la répartition du plein et du vide dans la ville, et bien évidemment de l'imagination de celui qui expérimente l'œuvre.

Ce voyage est une exploration souterraine faite au travers d'une expédition de surface. Les espaces architecturaux du dessus, visibles par l'auditeur, se mélangent à ceux du dessous, invisibles. Les pleins autour desquels il déambule sont les preuves de l'existence de ces espaces souterrains se trouvant juste sous ses pieds. En se rendant sur les zones blanches, l'auditeur est à la bonne position géographique des carrières mais pas sur le bon site. Tout ceci étant possible grâce au gps qui, comme axe de symétrie, met en correspondance les deux couches ‘géologiques'.

Le promeneur a accès à ces espaces muni de son casque audio et de son smartphone personnel. Aucun parcours prédéfini n'est à suivre, l'ordre d'apparition des narrations sonores est dicté par l'itinéraire de chaque marcheur. La durée totale de l'expérience est estimée à 3h pour le XIXe arrondissement et à 4h30 pour le territoire de Malakoff.

crédit photographiques : Sarah Lapin, Anne Lauroz,