retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2015

Tristan Givaja

Ma démarche est celle de l’explorateur. Je pars à la découverte des choses tombées, ou qui menacent de le faire, au bord, en suspens, des choses en équilibre, en balancement, des choses oubliées, délaissées. Je puise dans mes rencontres, dans l'errance, dans l'isolement en milieu naturel, la source de mon inspiration. Ces longues marches à travers le paysage constituent une sorte de méditation, de recueillement existentialiste. J'y trouve des indices, des éléments qui deviendront les piliers de mes créations. Ces imaginaires rapportés : sons, vidéos, photographies, objets récupérés, contes et récits, images d’archives, vestiges, fragments biologiques, minéraux… se croisent et construisent des formes et des histoires qu’il s’agit de relire et de relier. Dans leur ré-assemblage se créent de nouveaux territoires, de nouveaux récits souvent prolongés par le spectateur.

Le corps de mon travail n’a rien de formel, les performances croisent l'installation, la vidéo, le son, la sculpture et le dessin. Il en va souvent de la matérialisation d’une pensée par une somme d’expériences et de témoignages. Dans une appréhension poétique et parfois naïve du rapport au monde, avec un imaginaire empreint de figures et d’images anciennes, de mythes et de personnages inventés ; le friable et l'éphémère sont omniprésents. Ils sont à l'image des choses que je traite : fragiles, en conflit perpétuel contre des forces qui les dépassent ; des entités mouvantes dont la vie dépend du spectateur ou de leur environnement.