retour à l'accueil

Un projet mené par Documents d'Artistes Bretagne & l'École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne, Brest - Lorient - Quimper - Rennes.

Documentation
d'artistes diplômés de l'EESAB.
2009 - 2014

icon favori+ 0

Simon Augade

MÀJ 21-10-2016

filtres

  • thématiques
    • espace
    • société
    • contexte
    • territoire
    • communauté
    • paysage
    • appropriation
    • abstraction
    • corps
    • écologie
    • temps
  • médiums
    • sculpture
    • performance
    • installation
    • espace public
    • scénographie
    • dessin

Sentier Battu, 2015

Bois, clous, 200 * 180 * 5500 cm.

La Criée Centre d'art contemporain, Rennes.

Dans le cadre du projet Parties de campagne / Correspondances développé en partenariat avec le groupe Antoine de Saint-Exupéry, La Criée a invité l’artiste Simon Augade en résidence de création pour produire une œuvre inédite (Sentier Battu) dans le parc paysager du site Giorgio Frassati à Rennes en partenariat avec la Communauté d’Emmaüs et avec le concours des apprentis et BTS Aménagement paysager.

Pour sa résidence de création, l'artiste a choisi d’appréhender le paysage comme une construction de l’espace qui oriente le regard. Sa proposition interroge l’idée de « nature contrôlée » régissant l’aménagement des parcs et jardins, tout en jouant au sens propre sur le thème « Battre la campagne ». Reprenant le tracé paysager à la croisée des chemins, l’œuvre questionne le point de vue, l’orientation et les usages.

Sentier Battu se présente sous la forme d’un immense couloir clos sur les chemins du parc, constitué de planches de bois aggloméré issues de mobiliers. Ces éléments, ayant un temps organisé l’espace d’habitation, sont cloués ensemble, produisant ainsi une œuvre, à pratiquer, à traverser ou à contourner.

Sentier Battu crée matériellement une césure entre le chemin imposé et l’espace alentour. L’installation redessine le parc en le découpant en différentes parcelles, morcelant ainsi la perception de l’ensemble. En entrant dans le couloir, le spectateur sort du cadre du paysage pour entrer dans un autre espace construit, organisé et structuré. De l'extérieur, l'horizon paysager se trouve entravé. Les lignes rigides, rectilignes et anguleuses viennent contraster avec celles de la nature, créant un jeu d’équilibre avec la cime des arbres.

L'œuvre pose de nouvelles règles, bouscule les usages et invite à la mobilité pour la percevoir et l’appréhender dans son ensemble. Les promeneurs peuvent choisir de suivre ou non le chemin tracé, emprunter les couloirs ou les contourner, au risque alors de sortir des sentiers battus…

Extrait du document de visite présentant l’œuvre Sentier Battu co-écrit par Simon Augade et Carole Brulard.

 

  • Photo de groupe avec les BTS Aménagement paysager