retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB, 2013 - 2018

Paul Cottet-Dumoulin

MÀJ 19-05-2022

Gateway, 2019

sculpture, 120 Briques en terres cuites chamotées.

Les champs d’énergies constituent ce que nous sommes. Entre ces champs n’existe que l’état de transition : du fluide au solide, du vivant au mort, du corps à la conscience distendue. Dans ce travail, Gateway, le changement de fréquence sculpte le temps, le freine afin d’y voir apparaître ces instants de transition , ce moment ou tout passe d’un état à un autre : ce moment de décorporation de la conscience. L’ équilibre est précaire, l’ensemble paraît pris dans un lent mouvement, imperceptible, qui mènerait au sur-naturel : 
à une transcendance. Tel un bruit sourd qui pourrait se définir par Heidegger, comme le ronronnement inquiet de l’être.

L’atome est constitué de deux électrons si-tués autour du noyau, basé sur des grilles d’énergies oscillantes, comme le noyau de l’atome lui-même. La matière solide , elle, dans la strict définition du terme, n’existe tout simplement pas. cette structure atomique de la matière est plutôt composée de grilles d’énergies oscillantes entourée elles-même par d’autre grilles d’énergie oscillantes en orbite autour du noyau, à des vitesses extraordinairement élevées.

Stalking the Wild Pendule de Itzhak Bentov. / dossier déclassifié The Gateway Project par  Le commandant Wayne McDONNELL. 1982 . 

Le Fantôme en dehors de sa coquille, 2019

Photos durant l'exposition, , Pavillon de la Courrouze, Rennes.

Crédits Photos: Claire Guetta