retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB, 2013 - 2018

Marieke Rozé

Amorce, 2015

Sculptures en faïence, émaillage orange, polyèdre en inox réfléchissant, pied 40 cm, sphère 15 cm, presse-agrume 30 cm, bilboquet 12 cm, polyèdre 90 cm

  • Vues d'installation, DNSEP, galerie de l'EESAB, Brest, 2016

Amorce, nom féminin (du latin populaire admordere, mordre) Premier sens : Produit servant à attirer les poissons. Deuxième sens : Commencement, ébauche, premier élément, ce qui forme le début de quelque chose.

La pièce Amorce fonctionne comme un leurre. L’assemblage d'objets hétéroclites que la pièce présente, légèrement disproportionnés, les déleste de leur fonction première, les dénature.

La notion de détournement est un processus de création. Je pars de ce qui m’entoure, des éléments du quotidien présents dans mon environnement immédiat. Le point de départ est un objet ou une image, ou une combinaison des deux : des objets qui vont me suggérer des images qui, à leur tour, réveillent d’autres images. Ces rencontres s’organisent par une sorte de glissement, d’impulsion qui s’exerce de manière plus ou moins intuitive. Une image peut me conduire à chercher un matériau, un objet, pour la mettre en volume.