retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB, 2013 - 2018

Le Wen Zhong

CHAMPS DE RECHERCHE

Dans les oeuvres d’artistes féminines, l’utilisation du fil, du laine et du tissu est récurrente. Je porte une attention particulière à la vie des femmes dans un monde moderne. J’utilise les éléments particuliers aux femmes et je leur crée une identité propre. La femme devient mon sujet artistique et principal, grâce à l’expression érotique et ironique que je lui attribue. Pour mettre en scène mon travail, je prends des matériaux comme le tissu et la laine, j’utilise des pratiques dites « féminine » comme la broderie, le tricot et la couture.  Par exemple, dans la série de Proverbes Chinois, cette violence de langage ou cette prévention sur les femmes est inscrite tout au long de l’histoire des milieux variés, depuis un temps très ancien, même jusqu’à nos jours, il existe toujours.

Chez la plupart des filles d’aujourd’hui on remarque qu’elles sont encore très liées par ces valeurs morales traditionnelles, sous cette contrainte, ainsi émerge le complexe de « virginité ». Dans le sens où les femmes ont peur de donner leur virginité à un homme qui ne sera pas leur mari. Malgré tout elles ne peuvent cacher leurs émotions, désirs et cela crée la confusion. Ainsi que dans la nouvelle pièce de Ji Sheng, les femmes n’ont pas droit de la procréation volontaire. Je tente de chercher une expression à bon escient entre l’artiste et l’artisan, parce que l’humanité a besoin d’avancer dans tous les sens ( la culture, la philosophe, la société, l’art et la science, etc ), en même temps, l’humanité ne peux pas oublier des traditions ( l’histoire, l’artisanat, la civilisation, etc. ), donc j’ai pris des techniques traditionnelles pour créer et réaliser mes oeuvres, et je veux dépasser le sens de simple décoration dans la broderie, le tricot et la couture, pour en faire un art à l’état pur, un art contemporain.