retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2017

Laurette Le Gall

MÀJ 19-11-2018

The house on the hill, 2014

installation (piste sonore 10.4 mn et photographie 31,6 x 20,4 cm)


The house on the hill, 2014, installation (piste sonore 10.4 mn et photographie 31,6 x 20,4 cm)

The house on the hill (titre faisant référence à un film de Robert Wise) est née d'un fantasme, celui de vouloir visiter cette maison présente sur la photo.L'installation repose sur alors sur cette idée paradoxale : trouver un moyen de pénétrer l'espace interne de la maison, tout en montrant son inaccessibilité. Une habitation fantasmée se dessine aux sons des voix, des bruits évoluant à l'intérieur de l'espace. Les voix sont des voix cinématographiques, issues et collectées de différents films, elles nous invitent inlassablement à entrer dans cet espace, alors que l'image nous laisse à l'extérieur. Ce sont des voix d'acousmètres *, sans enveloppe visible,  Elles font résonner la maison comme une boîte de Pandore.

 * L ' "acousmètre" est un terme crée par Michel Chion pour parler d’un être dont on entend la voix sans avoir jamais vu son visage.

 


 The house on the hill (The title is a reference to one of Robert Wise’s movie) has emerged from a fantasy, the desire to visit the house that man can see on the picture. The installation is based on this paradoxical idea: find a way to enter inside the house, while showing its inaccessibility. A fantasised/imagined dwelling/home is taking shape with the sounds of the voices, and others sounds of the space itself. The voices are cinematographics voices, collected from various movies, they are constantly invited us to enter into the rooms of the house, while the picture leaves us outside. These are Acoustmètre ’s voices*, without visible shape. They  make up this resound in the house and thus turn it into a Pandora’s box

 * The « Acousmètre » is a word invented by Michel Chion, to describe a person whose voice is heard, without ever seeing her face.