retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2015

Julie Le Toquin

Je t'aime, 2017

Performance
2min55
Vue de l'Expo 4, Galerie du Montparnasse
© Philippe Van Es

Dire un poème pornographique dit à la façon d’un agent SNCF. Jeu sur le langage et les codes d’énonciation. En quoi l’intonation que nous donnons à nos phrases change leurs sens ? Comment le plus beau poème d’amour peut-il se transformer en quelque chose de faux ? Les voix artificielles nous entourent se multiplient, allant de la boite vocale de messagerie, aux annonces dans les transports en communs, en passant par les répondeurs de grandes entreprises, sur lesquels nous passons des heures pour une simple facture d’électricité. Elles apparaissent comme étant tout à fait normales dans notre paysage quotidien. Nous les oublions, ou plutôt nous oublions leur étrangeté. Elles remplacent les voix humaines, injectant du factice dans notre rapport au monde. Nous les absorbons sans nous nous interroger sur leur contenu.

Dans cette performance, je tente à mon tour de les imiter. Que devient cette parole rejouée, elle-même inspirée de la parole humaine. Le corps est-il obligé d’imiter la machine pour pouvoir arriver à cette diction artificielle ? Quel rapport au corps cela créé-t-il ? Et quel rapport cela créé t-il dans les rapports humains ?