retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB, 2013 - 2018

Julie Le Toquin

MÀJ 01-03-2021

Durant le confinement, comme beaucoup d’artistes je me suis demandé comment réagir ? Comment continuer à produire ? A créer de l’art qui puisse avoir du sens dans une situation pareille. Je me suis retrouvée enfermée dans mon studio-atelier avec mes 1500 livres dans 24m2. Continuer à faire vivre la culture m’a semblé être une nécessité, même si la situation faisait que cela était à la fois ridicule, une goutte d’eau dans l’océan et une volonté d’affirmer que les artistes continueront à produire quoi qu’il arrive, avec tout ce que cela comporte. Elle était là, la tempête. J’ai donc pris mes livres pour construire un phare dans mon appartement, avec les moyens du bord. La lumière continue de nous éclairer, même dans les studios confinés, portant l’espoir d’un après-demain meilleur. En attendant les outils sont à portée de main, à nous de les imbriquer et de s’en servir pour continuer le combat, non pas contre la maladie, mais contre la destruction de la culture par la situation sanitaire actuelle et par le gouvernement.

Culture, phare-ci con in finé, 2021

photographie numérique