retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2016

Faustine Beuve

MÀJ 10-04-2014

Veduta, grise, rouge, bleue.

Acrylique mat, vernis mat, dalles de sol OSB.

2013.

Les Villas d’Oc, des volumes sombres, bruts et imposants…Un projet immobilier commencé et laissé en cours git en l’état à l’entrée Ouest de la ville de Rennes. La seule activité qui y règne n’est autre que celle d’une vidéosurveillance afin de protéger le site déserté. Pourtant, un panneau érigé depuis le début des travaux fait toujours office de promotion de l’ « à venir».
Aujourd’hui dans un état plus délabré que fonctionnel, Les Villas d’Oc sont pourtant bien inscrites dans le paysage urbain réel et numérique de sa ville d’implantation. Les masses qu’elles représentent figurent officiellement sur le territoire en zone 34 du plan local d’urbanisme ainsi que sur le plan cadastral. Malgré la dérive et la non-conformité par rapport au plan de base établi, ces villas ont tout de même acquis un caractère légitime et une existence inscrite sur le territoire.

Cette série cherche à questionner le statut inachevé de ces bribes d’habitations qui, à ce jour, les empêche d’honorer leurs fonctions. A la fois prises comme sujets picturaux et intitulées selon un genre relevant des codes académiques, l’intention est de chercher à pérenniser leur beauté dantesque et à rendre une certaine noblesse à ces « villas ». Sur un support libéré de son asservissement à la construction, elles célèbrent ainsi cette liberté d’exister sans aucune vocation.