retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB, 2013 - 2018

Fanny Gicquel

MÀJ 30-11-2021

crossroad 3p x 2p, 2019

Installation/performance, dimensions variables
Performance avec: Léa Balvay et Fanny Gicquel
Photo : © Camille Kerzerho

crossroad 3p x 2p, 2019

Installation/performance, variable dimensions
Performed with: Léa Balvay and Fanny Gicquel
Photo : © Camille Kerzerho

FR-


Crossroad 3px2p est une composition spatiale activée par deux performeuses. Le tremblement des chaînes, un vêtement traînant nonchalamment au sol, une plaque d’acier sur laquelle repose deux dessins-partitions forment les indices et la mémoire d’actions et gestes passés. Une structure en métal représente le squelette d’un couloir et ses portes à échelle réelle. Cette architecture invisible et suggérée induit une circulation composée d’entrées et de sorties. Ces seuils créent symboliquement un espace intérieur et extérieur incarné corporellement par des arrêts et des ralentissements. La performance est composée en séquences méticuleusement chorégraphiées et juxtaposées les unes aux autres dans un ordre non-consécutif. Elles présentent des éléments de compréhension sous-jacents liés à la dualité, la complémentarité et le rituel. Progressivement, une relation énigmatique et interdépendante entre les performeuses se révèle. Une chorégraphie des mains et du visage énumère les possibles adresses à l’autre et interroge la portée sémiotique de ces gestes en nivelant les différences de rapport entre tendresse et violence dans une forme de neutralité, permettant également de révéler le corps comme un activateur à part égal avec l’objet. Les effets de symétrie et de simultanéité font apparaître ce face-à-face comme une seule personne dédoublée ou divisée. Le double, ici, interroge la condition d’une dualité intérieure, une forme d’identité non-stable comme perpétuelle invention de soi. Étendu aux sculptures qui se présentent elles aussi doublés, divisés, mais toujours complémentaires, elles semblent être la version réifiée et symbolique des performeuses.

Lien extrait vidéo

ENG-

Crossroad 3px2p is a spatial composition activated by two performers. The shaking of the chains, a garment dragging nonchalantly on the floor, a steel plate on which rests two drawings-scores form the clues and memory of past actions and gestures. A metal structure represents the skeleton of a hallway and its full-scale doors. This invisible and suggested architecture induces a circulation made up of entrances and exits. These thresholds symbolically create an interior and exterior space embodied in the body through stops and decelerations. The performance is composed in meticulously choreographed sequences and juxtaposed to each other in a non-consecutive order. They present underlying elements of understanding related to duality, complementarity and ritual. Gradually, an enigmatic and interdependent relationship between the performers is revealed. A choreography of the hands and the face enumerates the possible addresses to the other and questions the semiotic scope of these gestures by leveling the differences in the relationship between tenderness and violence in a form of neutrality, also making it possible to reveal the body as a separate activator. equal with the object. The effects of symmetry and simultaneity make this face-to-face appear as a single person, split or divided. The double here questions the condition of an interior duality, a form of unstable identity as a perpetual invention of the self. Extended to the sculptures which also appear doubled, divided, but always complementary, they seem to be the reified and symbolic version of the performers.

extract video link