retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2015

Corentine Le Pivert & Nicolas Gérot

MÀJ 18-07-2016

Arcadia, 2015

Paravent, acrylique sur medium, flèches en bois peintes, 120 x 180 cm
Performance musicale, 15 mn environ

Silvio est un chasseur, Dorinde est une jeune fille très éprise de ce dernier. Un jour, lorsqu'il part à la chasse accompagné du berger Linco, elle le suit afin de l'épier, vêtue d'une peau de loup. Silvio, croyant apercevoir une bête, lui décoche une flèche en plein cœur. Le berger se précipite au secours de la jeune fille. Silvio, s'apercevant de sa méprise, propose de lui offrir sa vie en retour en pointant une flèche vers son propre cœur.

Cette scène est extraite d'une pastorale intitulée Le Berger fidèle (Il Pastor fido), écrite en 1580 par Giovanni Battista Guarini. Bartholomeus Breenbergh traita ce sujet dans la peinture Silvio et Dorinde en 1635. Invités par le Musée des Beaux-Arts de Brest à travailler en écho à une œuvre de la collection, c'est celle-ci que nous avons retenue.

De l'œuvre de Breenbergh, nous avons conservé le paysage que nous avons réinterprété sous la forme d'un paravent peint en trois parties, pensé comme un décor. Lors du vernissage de l'exposition, nous avons réalisé une performance musicale devant le paravent, comportant une lecture d'un extrait de la pièce de Guarini. Nous avons conservé les flèches en tant qu'accessoires, incarnant à notre tour Silvio et Dorinde.

En choisissant de travailler autour de l'objet-paravent, c'est une référence à une toute autre époque de l'histoire de l'art qui s'est imposée à nous : celle de Pierre Bonnard replaçant dans l'art moderne l'Arcadie, terre des mythes grecs où l'homme vit en harmonie au sein de la nature et où se déroule la scène de Silvio et Dorinde. Comme un clin d'œil au peintre dont les paravents se séparaient ensuite en peintures autonomes, les trois panneaux se présentent au mur comme un triptyque, les deux flèches plantées en son centre.