retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2016

Coline Charcosset

MÀJ 23-11-2017

Yakuza, 2014

encre blanche sur papier peint, 102x146 chacun.

Yakuza, 2014

encre blanche sur papier peint, détail, 102x146cm chacun.

En Europe, les tatouages d'inspiration japonaise forment une mythologie du yakuza extrêmement vivace. Il apparait comme un homme viril, loyal, au grand sens de l’honneur. Un homme duel, puisqu’il est généralement actif au sein du crime organisé. Ici, le tatouage nous renvoie insidieusement au respect et à la crainte qui émane de ce personnage emblématique. Mais les tatouages représenté sont vidés de leur caractère symbolique, ils deviennent motifs. Le support de papier peint appuie cette mutation. Il oriente l’iconographie des tatouages yakuza vers le registre de la décoration. C'est une espièglerie que de tendre sa peau, comme celle d'un animal et de collectionner ainsi cette figure, comme on affectionne et accumule chacun nos Bonnie and Clyde.