retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB, 2013 - 2018

Club Avant-Gardes

Trattoria 42, 2019

Performance vidéo-culinaire : Assiettes en céramique, pâtes faites maison à la sauce tomates, installation numérique, vidéoprojecteur, capteur sonore.

Au départ il y a une situation: comme dans un restaurant italien, des tables, des gens et surtout de l’animation. Dans La Vie, l’Univers et le Reste (troisième tome du guide du voyageur intergalactique écrit par Douglas Adams en 1983), quand Arthur Dent et Ford Prefect montent à bord du vaisseau de Slartibartfast, ils se retrouvent bien vite devant le centre de calcul fournissant l’énergie nécessaire pour propulser le vaiseau à travers l’Univers et se rendent compte que ce dernier utilise les principes de navigation bistromathique.

 

Slartibafast émergea de la salle vitrée.

“La Bistromathique, dit-il simplement, la plus puissante force de calcul mathémagique que connaisse la parascience.“


La performance consiste à organiser un repas dans un vaisseau spatial grimé en restaurant italien : à l’intérieur, des tables recouvertes de nappes à carreaux rouges accueillent les visiteurs qui sont invités à dîner face à l’univers qui défile devant eux. Le plat proposé est un plat de pâtes faites maison et servies dans des assiettes qui sont décorées à la main en reprenant l’ iconographie du voyage dans l’espace, empruntée à la science-fiction. Fait notable, et en référence à la bistromathique, la vitesse de défilement de l’univers est directement indexée sur l’agitation des personnes dans la salle. Ce restaurant est ainsi organisé autour d’un écran sur lequel sera projeté une image de l’univers, dont le contrôle de la vitesse sera dédié à un ordinateur calculant en temps réel l'animation des participants.