retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB. 2011 - 2017

Carole Cicciu

MÀJ 30-04-2018

  • Sometimes things are not true yet, film, vidéogramme

  • Sometimes things are not true yet, film, Krux Amsterdam - Crédits photographiques: Sander van Wettum

  • Sometimes things are not true yet, performance, Krux Amsterdam - Crédits photographiques : Geisje van der Linde

  • Sometimes things are not true yet, installation, Krux Amsterdam - Crédits photographiques : Anna Laerdach

Sometimes Things Are Not True Yet, 2017

Film, Installation et performance

Ce film présente un temps où la projection n’existe plus. Il montre les mouvements d’un personnage vêtu d’un costume d’incrustation en train d’errer dans une salle de cinéma transformé en pièce de stockage d’une boutique d’objets de seconde main. Le personnage se déplace, il habite l’espace et interagit avec les objets. Parfois il se fond dans le décor mais aucun artifice de montage n’y est pour quelque chose. Cette désactivation totale des espace et personnage met en scène leur latence infinie, cette situation sans retour où chacun devient à la fois le fantôme et le miroir de l’autre, annulant toute représentation de temps, de durée, toute conception de projection, aucune autre narration possible que celle qui se répète sous les yeux du spectateur.
Dans la zone où Left Over est montré se trouve systématiquement un personnage lui aussi portant un costume d’incrustation. On ne le voit jamais à proximité de l’écran, comme si le fait de détourner nos yeux du film le faisait apparaître. Il est une fin alternative à cette errance mais hante en fait le réel. Est-il un mirage ? L’avez-vous vu aussi ?