retour à l'accueil

Documentation d'artistes diplômés de l'EESAB, 2013 - 2018

Anaïs Moureau

Festival International des jardins de Chaumont-sur-Loire, 2016

Néo-Noé : Le jardin du siècle à venir sera une arche végétale

L’équipe Néo-Noé, composée d’architectes, paysagistes et designers a concentré sa recherche sur la constitution d’un paysage à l’aune des préoccupations actuelles sur la santé environnementale. À partir des recherches de la designer Anaïs Moureau, et de son concept de « blessure du paysage : en quoi un paysage serait-il blessé et comment peut-on le revaloriser ? ». Recherche initiée dans le cadre du programme URU (Pierre Lafon, responsable de recherche).


C’est à partir de ces questions que Néo-Noé présente une installation paysagère inspirée des parcs mytilicoles. Les tuteurs végétalisés dessinant ce paysage sont autant de filtres permettant de « dépolluer » l’eau et de nourrir les plantes, grâce au principe de phytoépuration associé au système hydroponique.


Nous proposons dans ce jardin un geste post-anthropocène où l’homme intervient sur son environnement pour une « empreinte positive ». Nous illustrons un rapport enjoué avec la nature et proposons un clin d’œil aux déluges annoncés, aux réfugiés climatiques et au phénomène de la montée des eaux, qui amènent petit à petit l’homme à investir de nouveaux territoires et à dépasser ses limites terrestres.


« Néo-Noé », réinvente l’arche de la mythologie qui avait oublié le monde végétal. C’est un jardin sur l’eau, une manière de cohabiter avec la nature…